Logiques d’acteurs dans la gestion des eaux usées et assainissement dans la commune d’arrondissement de Bafoussam 1er (Ouest-Cameroun)

Authors

  • Staël Avila TCHOUATA TIOMELE Doctorante, Département de Géographie, Université de Yaoundé I, Cameroun
  • Michel SIMEU KAMDEM Directeur de recherches à l’Institut National de Cartographie, Docteur d’Etat ès Lettres, Maître de Conférences, Département de Géographie, Université de Yaoundé I, Cameroun

Keywords:

Logiques d’acteurs, eau usée, assainissement, urbanisation, Bafoussam 1er

Abstract

La gestion des eaux usées est devenue une préoccupation importante voire primordiale de la vie quotidienne dans le monde entier. Les conditions d’hygiène et de salubrité se dégradent progressivement dans les villes camerounaises. La démographie galopante et l’urbanisation non maitrisée viennent fragiliser les systèmes de gestion des déchets existants. L’objectif visé est de montrer comment la gestion des eaux usées par les différents acteurs peut contribuer à l’assainissement de Bafoussam 1er. Pour l’atteindre, la méthode hypothético-déductive a permis à partir des diverses sources, mais surtout d’une enquête auprès de 106 ménages, de confronter les hypothèses de départ à la réalité de terrain. Les informations sur les maladies liées à la vie dans un environnement insalubre et sur la consommation d’une eau de mauvaise qualité recueillies dans les ménages ont été complétées par celles collectées dans les centres de santé et les analyses physico-chimiques et bactériologiques de 6 échantillons d’eau usée prélevés. Il ressort de cette étude que les tentatives initiées par les ménages n’apportent très souvent que des solutions provisoires et laissent ressortir des dispositifs rudimentaires dont leur état de fonctionnement constitue en soi une source de pollution. Les dysfonctionnements des systèmes d’assainissement entrainent la pollution des eaux de surface, des eaux souterraines, du sol et de la qualité de l’air. La récurrence des maladies (paludisme, fièvre typhoïde, diarrhée etc.) fortement dénombré dans les formations sanitaires sont liées à l’hygiène défectueuse et l’insalubrité. Le succès de la maitrise des techniques de gestion des eaux usées et de l’assainissement serait efficace avec la participation de tous les acteurs.

 

The management of waste water has become an important and even paramount concern in daily life all over the world. Hygiene and sanitation conditions are gradually deteriorating in Cameroonian cities. Population explosion and the uncontrolled urbanization are weakening the existing waste management systems. The goal of this study is to show how waste water management by different stakeholders can contribute to the sanitation of Bafoussam I. To achieve this goal, the hypothetico-deductive method is used to compare the initial hypotheses with the reality on the ground, based on various sources and especially a survey of 106 households. The information on diseases related to living in unsanitary conditions and on drinking poor quality water collected in households was complemented by information collected in health centres and physical-chemical and bacteriological analyses of 6 samples of waste water taken. These findings indicate that the attempts initiated by households very often bring only temporary solutions and reveal rudimentary facilities whose state of operation constitutes in itself a source of pollution. The malfunction of sanitation facilities leads to the pollution of surface water, groundwater, soil and air quality. Repeated illness (malaria, typhoid fever, diarrhoea, etc.) that are highly prevalent in health facilities are linked to defective hygiene and insalubrity. The successful mastery of waste water management techniques and sanitation would be effective with the participation of all stakeholders.

Downloads

Published

2022-08-11

Issue

Section

Articles